Matthieu Rouveyre : Élu local bordelais

in En bref

Sopra Group sortirait-il de son devoir de réserve ?

> J’admire les analystes qui arrive en moins d’une minute à évaluer un projet web en se basant uniquement sur un chiffre et sur un code HTML résultant. > > Il est vrai qu’une architecture n tiers ne se résume qu’au code HTML résultant > Il est également vrai que la connaissance des spécifications clients n’entrent pas en ligne de compte d’en l’évaluation de sa réalisation. > Et il est de notoriété publique qu’il est inutile de connaître l’historique d’un projet pour en comprendre le montant final. > > Il est surtout vrai qu’avant de donner son avis sur un sujet il est impératif de s’informer un minimum et de ne pas s’arrêter aux effets d’annonce. Ce [commentaire|http://www.matthieu-rouveyre.fr/blog/2007/03/06/24-bordeauxfr-opacite-cout-excessif-et-insuffisance-de-l-internet-municipal#c82] laissé ce matin a aiguisé ma curiosité. D’autant qu’Embruns à reçu exactement [le même|http://embruns.net/logbook/2007/03/06.html#c36316]. C’est un réflexe, quand vous avez un commentaire « suspect », vous vous intéressez à l’adresse IP. Et quelle bonne surprise ! C’est Sopra Group en personne qui vient commenter sur mon blog. Je me dis que la société a décidé de parler. C’est une surprise. En effet, lorsque le journal Sud Ouest a souhaité obtenir la version de Sopra Group concernant cette [affaire du marché public Bordeaux.fr|http://www.matthieu-rouveyre.fr/blog/2007/03/06/24-bordeauxfr-opacite-cout-excessif-et-insuffisance-de-l-internet-municipal], celle-ci s’est retranchée derrière un [devoir de réserve envers la mairie de Bordeaux|http://www.matthieu-rouveyre.fr/blog/2007/03/16/34-affaire-bordeauxfr-le-quotidien-sud-ouest-en-parle]. « Il est surtout vrai qu’avant de donner son avis sur un sujet il est impératif de s’informer un minimum ». Je décide de prendre mon commentateur au mot J’appelle donc à 9h35 l’antenne bordelaise de Sopra Group :%%% – Bonjour Madame, Matthieu Rouveyre, conseiller municipal de Bordeaux. Une personne de votre société a laissé un message sur mon site en m’invitant à la contacter pour obtenir de plus amples informations sur le portail Bordeaux.fr%%% – Oui, comment s’appelle-t-elle ?%%% – Sébastien%%% – Ne quittez pas, je recherche … excusez-moi monsieur mais il n’y a pas de Sébastien sur ce projet là%%% – Ha, c’est dommage. Est-il possible de me mettre en relation avec quelqu’un qui travaille sur ce portail ?%%% – Ne quittez pas%%% – Je ne quitte pas%%% – Comment vous avez dit que vous vous appeliez déjà ?%%% – Matthieu Rouveyre%%% – Ne quittez pas%%% – Je ne quitte pas%%% – Je suis désolé monsieur, mais personne n’est disponible pour le moment, puis-je prendre vos coordonnées ?%%% – Mais certainement, les voici …%%% Lorsque des sommes aussi importantes sont en jeu, une contre campagne d’information ne peut pas relever d’une telle improvisation, d’un tel amateurisme. Il y a quand même du progrès. Depuis [leur dernier passage|http://www.matthieu-rouveyre.fr/blog/2007/03/07/26-sopragroup-le-prestataire-de-bordeauxfr-vient-egalement-me-rendre-visite], chez Sopra Group, ils sont passés à Firefox : ((/images/Vie municipale/2007/mars/sopragroup2.jpg|Sopra Group laisse des traces|C))

4 Comments

  1. C’est impressionnant, quel manque de professionnalisme. On s’attendrait à autre chose de personnes aussi compétentes… enfin, j’imagine vu les sommes dépensées, j’aurai au moins espéré qu’on ait à faire à des experts, des vrais!
    Par contre, Mathieu, ça implique quoi que sopra group soit passé à firefox?

  2. Bordeaux.fr, ça sent le bouchon

    Sopra s’agite sur l’affaire du portail bordeaux.fr. Quand j’ai lu ce commentaire chez Laurent, je me suis immédiatement douté qu’il s’agissait de quelqu’un du groupe Sopra. « architecture n tiers » ça ne peut venir que d’une SSII, de même…

  3. Je me demande si ça ne vaudrait pas le coup de mettre en place un appel d’offre virtuel.
    Mathieu, tu dois être au courant des spécifications fonctionnelles du projet. Aussi pourrais-tu peut-être les publier afin de recevoir des propositions chiffrées et des recommandations techniques.

    On y verra alors plus clair…

  4. Vous allez voirj, dans quelques temps on va réaliser que d’anciens collaborateurs de la mairie de Bordeaux ont été recyclés à la communication ou aux services juridiques de Sopra Group.
    Bravo Matthieu de dénicher ces résidus d’une gestion opaque dans la droite ligne du RPR. J’ai hélas peur que ces quelques affaires (gaz de Bordeaux, Sopra Group) ne soient encore qu’une partie émergée de l’iceberg.

Comments are closed.