Matthieu Rouveyre : Élu local bordelais

in Revue de presse

Rouveyre justifie sa démission, SudOuest 30/09/09

((/v2/public/logo.jpg|Logo Sudouest.com||Logo Sudouest.com, mai 2009)) Matthieu Rouveyre, conseiller municipal PS, ne regrette pas d’avoir démissionné du conseil d’administration d’InCité, en plein Conseil municipal, avant-hier. Geste non prémédité, mais l’élu s’interrogeait depuis quelques temps : « Avec Jacques (Respaud, leader du groupe PS, NDLR), cela fait un moment qu’on se demande si on doit rester au conseil d’administration. J’y suis allé pour comprendre comment marche InCité. En fait, la majorité retourne ça contre moi en me disant que, comme je suis administrateur, je ne dois pas poser de questions ». Sur le fond, l’élu considère que la société d’économie mixte InCité ne remplit pas son rôle en matière de logement social. Estimant que le conseil d’administration ne se prononce que sur des questions techniques sans enjeux, c’est au Conseil municipal qu’il tente de faire entendre sa voix. « Quand Hugues Martin, lundi, m’a coupé en disant « taisez-vous, vous êtes administrateur », j’ai trouvé cela insupportable. Je ne suis pas là pour donner ma caution. InCité achète des immeubles au prix des domaines et les revend plus cher que le prix du marché ! Le cas du n° 29 rue des Faures résume toute la dérive d’InCité. Un appartement de 60 m² y est proposé à 199 000 euros, soit 40 000 euros de plus que l’estimation des notaires. Résultat, il ne se vend pas, alors que 1 920 personnes sont en liste d’attente pour du logement social chez InCité. L’organisme est censé supprimer les logements vacants, pas les créer ! » Hier, Jacques Respaud est lui aussi revenu sur l’incident du Conseil municipal, parlant de violation du règlement intérieur, le maire refusant de « redonner la parole à un élu PS qui venait d’être personnellement pris à parti », et profitant du « brouhaha […] pour marmonner la procédure de vote et passer à la délibération suivante ». Auteur : Denis Lherm

One Comment

  1. tout le monde connait le mode de fonctionnement d’Incité, des immeubles achetés et restant en l’état des années, d’autres revendus aux copains, l’impossibilité dobtenir la liste des immeubles achetés par Incité, à quel prix, quels travaux,et revendus à combien, pressions sur des propriétaires âgés, visites légales, mais inadmissibles d’immeubles qui ne sont pas à vendre, jamais de réponse aux courriers , infos confidentielles … il existe déjà de nombreux organismes HLM, pourquoi avoir rajouté INcité ? la réponse est là … projets à court ou long terme, sans jamais de trace écrite, j’en oublie !
    Enfin, Matthieu et Respaud, vous découvrez comment fonctionnent certains services proches de la mairie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *