Matthieu Rouveyre : Élu local bordelais

in Grand Stade

Cession des Girondins de Bordeaux : le repreneur américain cherche déjà à échapper à l’impôt en France

Dans le cadre de la cession du Football Club des Girondins de Bordeaux (FCGB), le repreneur américain, GACP, a mis au point un montage juridique complexe qui lui permettra d’échapper en partie à la fiscalité française en recourant notamment à une holding au Luxembourg.

Un document du repreneur explique l’organisation économique et juridique qui encadre la cession et l’exploitation du FCGB. L’entreprise qui achètera le Club, « La Dynamie SA », est bien française mais elle se trouve être la filiale d’une holding, « FC Bordeaux Holdings » quant à elle domiciliée au Luxembourg.

On notera que l’américain a tâtonné avant de parvenir à ce montage. En effet, si on en croit les registres britanniques, il a d’abord créé « FC Bordeaux Holdings LTD » en Angleterre le 25 avril 2018 pour finalement ouvrir au Luxembourg « FC Bordeaux Holdings S.à r.l. » le 29 août puis « FC Bordeaux Intermediate S.à.r.l. » le 4 septembre.

Grâce à ce montage, les dividendes que la holding percevra de sa filiale française seront totalement exonérés d’impôts et les plus-values réalisées sur des actions de la filiale seront également exonérées. Sachant que Joe Dagrosa, l’un des patrons de GACP, a clairement indiqué son ambition de gagner de l’argent avec le club et également vouloir le revendre dans 5 ou 10 ans, on voit tout l’intérêt pour lui de privilégier la fiscalité luxembourgeoise.

« Nous ne sommes pas des mauvais garçons » confiait tout récemment Joe Dagrosa aux journalistes de l’Équipe. Acheter un club de foot français pour abriter une partie de ses activités dans un paradis fiscal ne démontre pas non plus un très grand respect pour le pays dans lequel il vient investir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *