Matthieu Rouveyre : Élu local bordelais

in Requalification de Saint-Michel

Mon opinion sur la requalification du quartier St Michel

2010

Voici ce que j’ai pu exprimer au sujet de la requalification du quartier St Michel à l’occasion du Conseil municipal du 28 juin 2010. En tant que membre de la Commission d’Appel d’Offres, j’ai participé au choix de l’architecte mandaté pour réaliser cette requalification de la place St Michel. A ce titre, j’ai voté pour celui qui fut retenu. Je n’ai pas trouvé le dossier enthousiasmant mais sur le papier, il me paraissait être le moins attentatoire à l’harmonie des lieux. C’était par ailleurs le seul projet à présenter l’originalité de l’intégration du bois qui est une matière chaleureuse de rendre hommage à la magie et à la chaleur des lieux.

J’observe que le budget pour ce seul aménagement est le supérieur à l’investissement de la Mairie de Bordeaux pour toute la Convention Publique d’Aménagement en matière de logement sur les année 2002 à 2014. Autrement dit on va mettre plus d’argent dans le ravalement de la place et l’alignement des rues que dans la gestion des conditions de vie et de logement des habitants du quartier. Pour ma part monsieur le Maire, j’aime le bric-à-brac de St Michel, celui-là même que vous voulez aplanir.

La pagaille et le désordre bon enfant font aussi St Michel. Mais surtout, ce quartier est le dernier à être aussi cosmopolite. Une telle réhabilitation est considérée par les sociologues comme une étape importante dans la gentrification d’un quartier. C’est à dire que la sociologie des lieux est fortement influencée par une telle réhabilitation. Elle serait acceptable si d’un autre côté, on pensait à maintenir la population économiquement modeste sur le quartier. Or, aujourd’hui, et les nombreuses études le prouvent, ce n’est pas le cas. Ma crainte et je voulais la mentionner, est que si on ne met pas davantage d’argent dans le logement social, la population qui bénéficiera de cet aménagement sera très différente de celle qui a vécu si longtemps dans ce quartier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *