Matthieu Rouveyre : Élu local bordelais

in Démocratie locale

Mettons Alain Juppé au défi d’oser le débat !

Dans quelques jours, Alain Juppé tiendra à l’Athénée municipal une réunion d’information sur trois projets controversés : le Grand Stade, le Centre culturel du Vin et la Cité Municipale. Et si dans un élan démocratique, il osait le débat ?

Propagande bordelaise d'Alain JuppéDepuis plusieurs mois, les boîtes aux lettres des Bordelais sont engorgées par les publications à la gloire du premier magistrat de la commune. Tant pis pour la forêt amazonienne et les engagements écolos de l’éphémère Ministre du Développement et de l’Aménagement durables, Alain Juppé est bien décidé à nous ramener à la belle époque de la propagande politique, version papier glacé.

Alain Juppé déguste une soupe dans une RPA, Alain Juppé s’éclate avec les jeunes, Alain Juppé fait la grimace à Vincent Feltesse, Alain Juppé chante sur le pont, Alain Juppé pourrait bientôt remplacer Martine aux éditions Casterman. De quoi a bien peur le Maire de Bordeaux pour se laisser gagner par ce mal qu’on croyait pourtant éradiqué dans la plupart de nos grandes démocraties ?

Insatiable, Alain Juppé dégaine maintenant de son arsenal politicien la réunion d’information à l’attention de « l’ensemble des quartiers ». Le premier numéro portera sur le Nouveau Stade, le Centre du Vin et la Cité Municipale. Sans contradicteurs, avec la mobilisation des élus et militants UMP prêts à lui faire la claque au moindre battement de cils, cette soirée, programmée le 20 février s’annonce peu captivante. Afin de la rendre plus consistante, nous mettons le Maire de Bordeaux au défi d’oser le débat !

Ainsi, nous proposons à Alain Juppé de nous inviter à échanger avec lui, en public, sur ces trois dossiers. S’il assume parfaitement ces projets, il n’a rien à craindre à accepter que son opposition puisse exprimer les interrogations qu’elle soulève depuis plusieurs mois. Les Bordelais, dont les impôts financent intégralement la campagne électorale du Maire de Bordeaux, méritent bien d’entendre autre chose que le seul point de vue de ce dernier.

2013

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *