Matthieu Rouveyre : Élu local bordelais

in Finances locales

Le maire veut un nouveau feu d’artifice en septembre à Bordeaux : merci mais non merci

Monsieur le Maire,

Beaucoup de Bordelaises et de Bordelais ont mis un visage sur le remplaçant d’Alain Juppé à l’occasion de la grande campagne d’affichage que vous avez fait financer sur fonds publics il y a maintenant quelques semaines. Nous avons eu le plaisir de vous voir sur des panneaux 4 x 3 dans chaque quartier de Bordeaux, après d’ailleurs que vous ayez décidé de réserver la couverture du magazine municipal à votre illustre personne.

Plus récemment, celles et ceux qui ont osé, pendant la canicule, s’aventurer place Pey Berland ont fait le constat de votre manière d’envisager la fraîcheur et la nature en ville. Des ombrelles et surtout des arbres en pots. Cette expérience de jardinage pourrait prêter à sourire si nous n’étions pas devenus en quelques jours la risée des observateurs et des touristes. On a bien failli tomber de notre chaise en apprenant que vous aviez, là encore, sollicité les deniers municipaux pour la bagatelle de 90.000 euros.

Le 14 juillet, le traditionnel feu d’artifice a déçu les amateurs de pyrotechnie. En effet, un malheureux incendie qui, par chance, n’a fait aucune victime, a provoqué la fin prématurée du spectacle. Dans la foulée vous avez annoncé un nouveau feu, qui se tiendrait apprend-on aujourd’hui, le 14 septembre. J’aimerais vous dire : merci mais non merci.

La société prestataire, reconnaissant sa responsabilité, propose d’offrir à la ville ce nouveau feu d’artifice pour une valeur de 46.000 euros. Il faudrait tout de même assurer la sécurité des spectateurs et donc mobiliser 30.000 euros d’argent public. Si nous décidions de profiter de ce feu gratuit pour l’an prochain on économiserait donc 76.000 euros. Il nous semble qu’on peut faire autre chose avec cet argent d’autant que quelques jours auparavant vous avions eu déjà le droit à deux feux d’artifice successifs à l’occasion de la Fête du Fleuve, pour un budget global de 80.000 euros (plus 60.000 euros de frais de sécurité).

Personne ne vous rend responsable de l’échec du feu du 14 juillet et personne ne votera pour vous parce que vous avez décidé de proposer un nouveau spectacle pyrotechnique en septembre. Ayez un peu plus d’estime pour les Bordelaises et les Bordelais. Les temps ont changé, « Du pain et des jeux » renvoie à une pratique désuète.

Vous vouliez fêter la rentrée. Sachez qu’elle va être compliquée pour beaucoup de vos administrés. Il va manquer des places en crèche, les clubs sportifs vont vite afficher complets en raison du manque d’équipements publics, de nombreux étudiants ne trouveront pas de logements. On ne règlera pas tous les problèmes avec la somme gagnée grâce à l’économie de ce nouveau feu d’artifice mais il nous semble que symboliquement, elle sera mieux employée à aider ceux qui en ont le plus besoin.

En espérant que vous entendrez cette proposition, je vous prie, Monsieur le Maire, d’agréer mes salutations distinguées.

Matthieu Rouveyre
Conseiller municipal de Bordeaux
Vice-Président du Département de la Gironde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *