Matthieu Rouveyre : Élu local bordelais

in Gaz de Bordeaux

La mairie de Bordeaux ne parvient pas à justifier économiquement sa décision de vendre une partie de ses actions de Gaz de Bordeaux

La commission des finances de la mairie de Bordeaux, présidée par M. Jauffret, se réunissait aujourd’hui à 16h00. Ce fut l’occasion pour l’opposition de réclamer des explications concernant la décision de la majorité municipale de céder au privé 11% du capital de Gaz de Bordeaux.

La commission a prétendu que la seule justification à cette opération était le désendettement de de la ville. Après avoir relevé que le précédent compte rendu financier présenté aux élus considérait que ce taux d’endettement était très satisfaisant, nous avons réfuté l’argument économique. Nous avons présenté lors de cette commission deux tableaux, réalisés avec l’aide d’un commissaire aux comptes comparant l’opération de portage (vente avec l’hypothétique rachat) et un emprunt de deux ans qui permet à la mairie de rester propriétaire de ses parts. Il apparaît clairement que l’opération imaginée par la mairie est nettement plus couteuse que le recours à un emprunt (1 782 690,20 € contre 1 104 077,10 €).

Mieux, le montant des dividendes perçu par la mairie pour cette seule année couvre largement les frais puisqu’il s’élève à près de 2,5 millions d’euros ! Fichier pdf (69 ko) du tableau comparant le coût d’un portage à celui d’un emprunt (rien de très sorcier, une simple démonstration que 5,5 > 3,5).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *