Matthieu Rouveyre : Élu local bordelais

in Square Colette

Cession de la parcelle Colette à un promoteur immobilier : mon intervention au Conseil municipal du 25/01/10

2010

Mon intervention au Conseil municipal du 25/01/10

Monsieur le Maire, mes chers collègues, Dans cette délibération, vous nous demandez d’approuver la vente à un promoteur immobilier d’un terrain situé dans le quartier Argonne-Simiot (à l’angle de la rue Colette et de la rue Georges Rioux). Je voulais vous témoigner notre surprise et notre opposition à cette cession.

1 ) Monsieur le Maire, vous ne tenez pas votre engagement

Vous revenez sur une vieille promesse que vous avez faite aux riverains et selon laquelle cette parcelle serait dédiée à un square de quartier. J’ai retrouvé les articles de presse et les délibérations de la CUB et de la Mairie à l’époque du débat sur le lancement de cette ZAC « Hôpital des Enfants ». On y retrouve un fort attachement des habitants à un espace vert supplémentaire. J’ai même cru lire, dans une délibération de la CUB, que le projet de square avait fait l’objet d’une subvention de cette dernière en faveur de la Mairie. Bref, tout le monde s’attendait à ce que ce square voit le jour.

2) Monsieur le Maire, vous refusez la concertation avec les riverains

J’ai assisté aux Conseils de quartiers qui sont, selon vos propos, des lieux de concertation, des lieux d’échange avec les riverains. Jamais vous n’avez informé, pas plus d’ailleurs que votre Maire-Adjoint, les habitants du quartier de votre projet de vendre ce terrain à un promoteur immobilier. Vous prenez les riverains en traître. Vous confirmez à ceux qui étaient déjà sceptiques que vos conseils de quartiers sont des occasions de faire diversion et de ne surtout pas interroger les habitants sur des sujets qui les concernent au quotidien.

3) Monsieur le Maire, vous faites un cadeau à la promotion immobilière

S’il s’était agi de logements sociaux, on aurait pu comprendre la démarche mais en l’occurrence, ce n’est pas le cas. Par ailleurs, les services fiscaux ont évalué le montant de la parcelle à 274 000 euros. Or, vous la vendez 100 000 euros. Un prix d’ami en quelque sorte ! Vous bradez le patrimoine municipal, autrement dit, l’argent du contribuable bordelais, au bénéfice de la promotion immobilière dont personne nous dit pourtant qu’elle est en grande difficulté.

4) Monsieur le Maire, renoncez à votre projet !

Faisons de cette zone un espace de propreté innovant. Nous vous demandons de renoncer à votre délibération. Nous vous invitons à aller demander l’avis des habitants des rues Colette, Georges Rioux, du cours de l’Argonne, du passage et de la cité Marcel et de tous ceux qui vivent dans ce quartier. Nous vous faisons une proposition qui pourrait être discutée avec les habitants. Si vous vous baladez dans ce quartier, vous noterez que de nombreux riverains y promènent leurs chiens. Conservez l’idée de créer un square et réservez-y un espace propreté permettant à nos amis les bêtes d’y déposer ce que nous ne voulons pas trouver sur les trottoirs de la ville. Les opportunités foncières sont très rares dans ce quartier. Profitons de cet espace pour imaginer un vrai débat avec les riverains et un espace utile pour le quartier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *