Matthieu Rouveyre : Élu local bordelais

in En bref

Affichage sauvage : deux poids, deux mesures

La Mairie de Bordeaux qui entend lutter contre l’affichage sauvage met un certain zèle à verbaliser les associations qui, privées de lieux d’expression, collent ici ou là de petits tracts format A5 ou A4. Mais voilà que la Mairie de Bordeaux s’autorise ce qu’elle interdit aux autres. Non seulement elle procède à de l’affichage sauvage un peu partout dans Bordeaux pour promouvoir les Assises nationales du centre-ville mais en plus, vous noterez que le format des affiches est plutôt conséquent. Faut-il y voir une autorisation implicite donnée aux associations de pouvoir de nouveau s’exprimer à Bordeaux ? ((/images/Vie municipale/2007/octobre/affsauvage.jpg|C|La Mairie de Bordeaux fait de l’affichage sauvage)) (Vous noterez les pannonceaux « défense d’afficher » apposés sur la vitre sur laquelle l’affiche de la Mairie est collée)

3 Comments

  1. Ce qui me choque, c’est que l’affiche est collée de travers par rapport au sol, aux murs, au cadre de la porte, etc. ^^

  2. quand je pense à l’amende que le MJS avait reçue en décembre 2004. Nous avions une contravention pour affichage sauvage et une photo de l’affichage incriminé : une affiche de la campagne de Michele Delaunay pour les législatives partielles et bien visible, le panneau sur lequel elle était apposée avec la mention "Affichage libre"…
    quand le ridicule atteint ces niveaux…

Comments are closed.