Matthieu Rouveyre : Élu local bordelais

in En bref

OpinionWay ou l’alliance objective

Ne trouvant pas le sommeil, je me suis amusé à faire quelques recherches sur OpinionWay. Depuis la campagne des présidentielles, les productions de cet institut de sondage me titillaient et je me demandais qui était aux commandes de cette société.

Capture d’écran 2014-05-30 à 00.24.26

Opinion Way est présidé par Hugues Cazenave, dont on apprend via un article de l’Expansion de 1995 qu’il avait déjà à cette époque pour client le RPR. En interrogeant societe.com, on apprend que ce monsieur dispose de plusieurs affaires. Parmi elles, la société Novosphère, organisme de placement en valeurs mobilières, dont il est administrateur. Quand on regarde les autres administrateurs, on y voit un certain Alexandre Basdereff. Le Journal du Net nous apprend qu’ « Alexandre Basdereff, s’était « impliqué dans la construction de tout le dispositif 2002pourlafrance« , plateforme qui se voulait « fédérer les intiatives sur le Net autour de la candidature de Jacques Chirac » en 2002. « 

Ami de Jacques Chirac depuis plusieurs années, Alexandre Basdereff, qui était responsable du Service d’information et de diffusion (SID) de 1995 à 1997, lorsque Alain Juppé était à Matignon, dirige aujourd’hui l’agence de communication Optimus, qu’il a fondée il y a une dizaine d’années. Celle-ci est spécialisée dans les questions de mobilisation (parmi ses références, on trouve notamment l’Opération Pièces jaunes), mais son PDG explique que son engagement dans la campagne est indépendant de son agence. Reste qu’Optimus partage la même adresse que l’agence Mobilisation directe, qui revendique la réalisation du futur site de campagne de Jacques Chirac. »

Comme autre administrateur de cette société Novosphère, nous avons un certain Monsieur Atanase Perifan qui se trouve être Conseiller du 17ème arrondissement de Paris pour l’UMP.

Autre administrateur de Novosphère : Thierry Laurens, qui semble être lui aussi, un ami de Jacques Chirac.

Voilà pour la première pêche. Revenons à OpinionWay Son principal client est le Figaro, journal de droite. Et ces sondages ne sont pas de nature à inquiéter Sarkozy. C’est Opinionway qui le premier a considéré que le débat Royal Sarkozy tournait en faveur de ce dernier alors que des sondages en ligne, notamment sur Lemonde.fr concluaient le contraire. C’est également Opinonway, qui en pleine polémique, assure que les Français ne sont pas du tout choqués des vacances de Sarkozy sur le yatch. Maintenant, cet institut nous apprend que près de 70% des Français sont satisfaits de la composition du gouvernement et bien entendu que 60% d’entre eux veulent que le chef de l’Etat ait une majorité.

Bon, au lit maintenant.

2007

5 Comments

  1. Les médias ou les sirènes du pouvoir.
    Un grand chantier à bousculer un peu !

    Bonne continuation sur Bordeaux
    Au plaisir Matthieu,

    Marco

  2. Belle enquete, vraiment très intéressante, bravo Matthieu!
    S’il nous fallait encore une preuve de l’influence des sondages dans la campagne… 🙁

  3. Bonjour,
    le billet établit qu’OpinionWay est lié à des intérêts "de droite" (ce qui n’est pas un scoop, mais méritait d’être explicité et détaillé), il ne dit rien d’éventuels biais dans les méthodes d’OpinionWay. Ce qui est tout de même un point différent.

  4. Je viens de m’intéresser à OpinionWay et je tombe sur ce billet (très bon dans le contenu, genre enquête sur des faits) qui confirme ce que j’ai trouvé. Le site d’OpinionWay est suffisamment édifiant : sur les 40 sondages de 2007, les clients sont JDD, Figaro, Metro et LCI. Tous gravitent autour de Sarkozy et la droite via Largadère et Bouygues.

    Tout cela est légal mais critiquable.

    Sur les techniques, des blogs critiquent le panel faible (moins de 1000 personnes sondées sur le débat Sarko/Ségo alors que 5000 seraient requis), voire des techniques de sondage via internet. Mais cela reste à vérifier, ce que je n’ai pas fait.

    De plus je croise ici et là des informations sur les "tendances possibles" des instituts de sondage. La présidente du Medef aurait été la responsable IFOP auparavant. Lagardère ou Bouygues aurait aussi des actions dans un autre institut. Travail de titan : si jamais tu manques de sommeil, voilà un grand sujet à analyser !

    Bonne suite

Comments are closed.