Matthieu Rouveyre : Élu local bordelais

in Lutte contre les discriminations

Roués de coups pour avoir dit non à l’homophobie, les auteurs condamnés

2013

Pour la LGP Bordeaux, j’étais présent à l’audience de ce 8 janvier 2013 au tribunal correctionnel de Bordeaux afin de manifester notre soutien aux victimes des violences qui se sont produites le week-end dernier dans le tramway bordelais.

Comme le rapporte la journaliste de SudOuest également présente lors de cette comparution immédiate, la dimension homophobe est omniprésente :

« Léonard a lui aussi tenté de s’interposer. Pour lui la bagarre a commencé sur des propos homophobes et provocateurs du groupe de prévenus qui a investi le tramway. « Alors on s’est pris la main et on a dit « le mariage pour tous. Mais les coups ont commencé. Au début c’était une bagarre normale, mais après avec la matraque, le traumatisme était fort. C’est devenu sadique et cruel et gratuit » »

Le tribunal a condamné les trois agresseurs identifiés. Sur le volet civil, les auteurs devront indemniser chacune des victimes. Les sanctions pénales sont de moins 6 mois d’emprisonnement avec sursis et mise à l’épreuve pour deux des agresseurs (4 mois pour l’un, 5 mois pour l’autre). Le plus violent se voit quant à lui infliger une peine de 8 mois d’emprisonnement dont 2 fermes.

La LGP Bordeaux déplore qu’encore une fois l’homophobie ait libéré les pulsions les plus sauvages de tristes personnages qui sont apparus goguenards à la lecture du délibéré.

Par ailleurs, nous tenons à saluer l’immense courage des victimes qui, avant le déchaînement de violences physiques, avait exprimé leur refus des expressions homophobes. Ce comportement citoyen chèrement payé n’est pas anodin et nous exprimons à ces jeunes gens notre profonde gratitude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *