Matthieu Rouveyre : Élu local bordelais

in Démocratie locale

Une fuite révèle comment la droite organise le noyautage des conseils de quartier à Bordeaux

Le compte-rendu proposé aujourd’hui par Sud Ouest du conseil de quartier de Bordeaux Centre qui s’est tenu la veille indique : « Autant le dire d’emblée. Le public présent mardi soir au conseil de quartier Bordeaux-Centre dans la salle capitulaire de la Cour Mably n’était pas majoritairement opposé à la municipalité actuelle » et pour cause ! Des consignes claires sont adressées aux militants UMP/MODEM pour venir faire la claque au Maire de Bordeaux. Choqué par cette pratique, un destinataire nous a transmis la convocation reçue du maire-adjoint de Saint-Michel / Nansouty / Saint-Genès au prochain conseil du 5ème quartier :

De : Le 5 avec Juppé <le5avecjuppe@gmail.com>
Objet : INVITATION – Conseil de Quartier St Michel/Nansouty/St Genès le 25/11/2013
Date : 18 novembre 2013 15:50:16 UTC+01:00
À : undisclosed-recipients:;

INVITATION

Bonjour à tous,

Vous trouverez ci-dessous l’invitation au prochain Conseil de quartier. Il s’agit d’un évènement municipal (et non de campagne) qui se déroule 2 fois par an. Mais Alain Juppé serait très heureux de votre présence ce soir là pour l’entourer et faire le point sur l’actualité du quartier.

Pour le comité de soutien « Le 5 avec Alain Juppé »

Bien cordialement,

Stéphanie Balaresque

Fabien Robert
Adjoint au Maire

Il faut rappeler qu’Alain Juppé a décidé lors de son dernier mandat de verrouiller le système. Ainsi, il a créé une « commission permanente » pour chaque quartier dont 66% de ses membres sont choisis de manière discrétionnaire par le maire-adjoint. Autrement dit, il a créé une instance à la botte de ses adjoints de quartier.

Le Maire de Bordeaux ne pouvait toutefois pas supprimer complètement le Conseil de quartier entendu au sens large, c’est à dire l’assemblée générale ouverte à tous les résidents du territoire concerné. Bien qu’il ne reste plus que deux conseils annuels par quartier, Alain Juppé ne voulait pas prendre le risque d’être mis en difficulté par des citoyens bordelais à l’occasion de ce qui s’apparente de plus en plus à une grande messe insipide.

C’est pourquoi une assemblée initialement destinée à promouvoir la participation citoyenne (objectif fixé par la loi Démocratie et Proximité du 27 février 2002) est devenue à Bordeaux une tribune partisane où les militants UMP/MODEM sont convoqués pour venir applaudir le Maire candidat. Et ce dernier sur Twitter ne cache pas la satisfaction qui est la sienne pour toute cette mascarade :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *