Matthieu Rouveyre : Élu local bordelais

in Lutte contre les discriminations

Mini-Miss en Gironde : le retour

2012

On se souvient du défilé de Mini-Miss prévu en juin dernier contre lequel j’avais adressé au Maire de Mios une lettre ouverte afin qu’il refuse que soit organisée une telle manifestation dans sa ville. Grâce à la mobilisation des réseaux progressistes, cette triste parade a été annulée.

Voici qu’une nouvelle manifestation est prévue le 23 septembre qui demande là encore la mobilisation de toutes et tous. Le Planning Familial de la Gironde vient de publier ce communiqué de presse :

Le dimanche 23 septembre va avoir lieu à Bordeaux au cabaret music hall le « Diamant rose » une élection de « Graine de Miss » Aquitaine de 6 à 13 ans servant de qualification pour « Graine de Miss » France en décembre 2012.

Notre association, le Planning Familial lutte pour les droits des femmes et combat au quotidien les stéréotypes sexistes ; nous ne pouvons donc pas accepter que se développe sur notre territoire des élections de mini miss copiant les Miss adultes et basées sur une vision hypersexualisée des fillettes.

En effet, ces concours ne sont pas des divertissements anodins, mais ils participent à l’hypersexualisation des petites filles, ils valorisent une vision stéréotypée de la petite fille « petite fille objet » qui se construit principalement sur son apparence et la séduction transformant ainsi le regard que portent les adultes sur ces enfants… Et le fait que cet organisme appelle ce concours « Graine de Miss » et interdise le maquillage ne change rien au problème. De plus le choix du cadre, le Music Hall le Diamant rose, aggrave l’aspect sexualisation du « spectacle ».

Des professionnels de santé dans un rapport remis à Chantal Jouanno sénatrice alertent sur les dangers de l’hyper sexualisation des fillettes, celle ci pouvant avoir des conséquences négatives sur leur développement et engendrer des problèmes comportementaux importants notamment lors de l’adolescence.

Nous alertons toutes les associations concernées par cette thématique, mais aussi les responsables politiques : Mr Juppé, Maire de Bordeaux, Mr Madrelle Président du Conseil Général et responsables des services de protection de l’enfance, Mr Le Préfet et aussi la Nouvelle Ministre des droits des femmes Mme Belkacem, afin que cette question soit prise en compte et que de réelles mesures soient décidées afin d’interdire la promotion d’images sexualisés des enfants notamment l’utilisation marchande (dans la publicité..) et les concours d’apparence (mini-miss, concours de beauté etc) .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *