Matthieu Rouveyre : Élu local bordelais

in Démocratie locale

Bordeaux, otage des ambitions électorales de son Maire

bordeaux-luneMonsieur le Maire,

Vous avez décidé, ce matin, de modifier l’ordre du jour de ce Conseil municipal fixé pourtant il y a plus d’une semaine en joignant le PADD communautaire (projet d’aménagement et de développement durable) à ce document supposé nous renseigner sur le troisième volet de votre projet urbain. La seule raison qui vous a amené à le faire est de profiter encore un peu plus des moyens municipaux pour continuer votre campagne électorale.

Cela a été soulevé par les intervenants précédents, ce joli et probablement très coûteux document est un tissu de contre-vérités sinon d’inexactitudes qui ont vocation à gommer les très grandes faiblesses de votre bilan en matière de politiques sociales, de logements sociaux ou encore de démocratie participative. Vous réécrivez les faits et il est vrai que sur papier glacé, c’est plus facile à faire passer.

Mais rappelons alors qu’en matière de politiques sociales, et pour ne prendre que ce seul exemple, la subvention de la ville au centre communal d’action sociale est 40% inférieure à ce que consacre les autres communes de même taille à leur propre CCAS.

Rappelons également que Bordeaux compte à peine 16% de logement sociaux, soit une augmentation inférieure à 1,8% depuis que vous êtes maire. Bordeaux est donc la commune de la CUB qui a fait le moins d’effort en la matière.

Enfin, en terme de démocratie participative, la glorification de votre bilan est là encore amusante. Rappelons en effet que vous avez reconfiguré les conseils de quartier pour qu’ils soient à la botte de leurs adjoints, en imposant des communications longues et souvent insipides qui laissent que très peu de temps au débat avec les habitants. Et quid des refus obstinés de concertation de la population concernant le grand stade ou encore le nom du nouveau pont ?

En joignant votre information municipale au document communautaire, vous cherchez et vous l’avez révélé dans votre introduction, à opposer la ville à la CUB. Toute votre stratégie, votre vision de Bordeaux c’est celle d’un village gaulois qui serait en résistance contre toutes les autres communes de la CUB. Au lieu de chercher les synergies, de jouer collectif, vous voulez oser Bordeaux et seulement Bordeaux. C’est à contre-courant, une démarche anarchique qui fragilise la ville-centre dans la compétition européenne que se livrent les grandes métropoles pour développer leur attractivité.

C’est donc triste parce que l’Histoire nous montrera que cette stratégie est subordonnée à vos ambitions électorales et qu’en prenant en otage Bordeaux, c’est tous les Bordelais qui y perdent.

2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *